SAMU Urgences de France

Agenda

http://www.babase-on-web.com/medias/images/cms/congres/vignette/160/5c6c0b83a6349.png

CNT2U

20 et 21 septembre 2019

centre des congres - Grenoble - France


Chers collègues et amis,

Il y a 15 ans nous organisions pour la première fois le congrès national de traumatologie à l’usage des urgentistes. C’est avec plaisir que je vous annonce sa 8è édition. Celui-ci aura pour fil directeur « Les Urgences Traumatiques Non Vitales à ne pas (trop) différer ». Si certaines urgences ne doivent pas attendre, ou tout au moins ne doivent pas dépasser quelques heures d’attente avant prise en charge thérapeutique, d’autres peuvent être différées, sans qu’il y ait de consensus quant au délai de prise en charge idéal pour ne pas compromettre le pronostic. Grâce à la contribution d’experts expérimentés, les conférences d’enseignement essayeront de préciser quels sont les délais d’attente raisonnables et ceux qui ne le sont pas exposant à des séquelles irréversibles. Les séances de communications libres permettront à ceux qui le souhaitent de présenter leur expérience sur tel ou tel domaine de la traumatologie non vitale. Les ateliers, particulièrement appréciés par les plus jeunes d’entre nous, seront consacrés aux fondamentaux de la prise en charge des traumatismes les plus fréquents.

La médecine d’urgence est un art difficile qui nécessite des compétences multiples à appliquer dans des délais rapides sans avoir, bien souvent, le temps de la réflexion et de la recherche de l’information qui peut manquer.

Dès le début, nous avons voulu insister sur les pièges de la traumatologie et non pas sur la traumatologie évidente dont le diagnostic crève les yeux et l’attitude thérapeutique bien codifiée. Les erreurs diagnostiques sont souvent le fait de la méconnaissance qui, si elle est associée à la négligence, conduit inéluctablement au conflit douloureux entre patient, famille et médecin. Rien n’est plus conflictuel que la méconnaissance diagnostique lorsque le patient sait qu’il s’est passé quelque chose d’anormal et que le médecin nie, la plupart du temps par ignorance, ce qui est, pour le traumatisé une évidence car il ne souffre pas pour rien. Ce sentiment de ne pas être écouté est à l’origine de toutes les rancoeurs conduisant la plupart du temps à vouloir faire réparer le préjudice par voie de justice. Nul n’est à l’abri de l’erreur, mais plus on sait et moins on a de risque de se tromper.

Je souhaite que vous veniez nombreux et que ce congrès soit une grande réussite à l’image des manifestations antérieures.

Très cordialement.


Pr D. Saragaglia
Président du congrès

Soumission des résumés

- Date de début : 19 fvrier 2019

23 867 patients maltraités
(depuis le 1er juillet 2018)
 
Agenda
Journée Régulation 18/12/2018 Programme SI-Samu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.