SAMU Urgences de France

Vie syndicale

Le SNAMU est adhérant de l'intersyndicale "ACTION PRATICIENS HOPITAL (APH)", née en novembre 2015 du rassemblement de deux intersyndicales de Praticiens Hospitaliers, Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux.

Logo APH

Grève : communiqué de presse

Publié le 02/09/2010
Tags : Vie syndicale Pénibilité du travail de nuit Autres
GREVE DE LA PENIBILITE DU TRAVAIL DE NUIT DES MEDECINS HOSPITALIERS :
MONSIEUR WOERTH, VOUS NE POUVEZ PLUS REFUSER DE NOUS RECEVOIR


Le 1er septembre a débuté avec force la grève de la pénibilité lancée par le SNPHAR-E, le SMARNU, le SYNGOF (gynéco-obstétriciens) et le SNMRMHP (réanimateurs médicaux). SAMU-Urgences de France (urgentistes) et le SNPEH (pédiatres), rejoignent ce mouvement de protestation qui a reçu le soutien de la Collégiale des Professeurs d’Anesthésie Réanimation. 

C’est la première fois qu’au-delà des spécificités s’ouvre un front commun de toutes les spécialités médicales concernées par le travail de nuit. Nous sommes soudés par une exigence commune : la prise en compte (prévention et réparation) de la pénibilité propre aux métiers de soignants à l’hôpital public.

Les propositions de réforme des retraites, qui vont nous obliger à prendre de fait notre retraite à 67 ans, sans prise en compte les conséquences sur notre santé de notre engagement la nuit pour le service public, ne sont pas adaptées, et sont injustes et dangereuses. Nous avons des propositions justes et dignes à faire valoir pour améliorer les conditions de retraite de l’ensemble des praticiens hospitaliers.

Une fin de non recevoir émanant du cabinet de Monsieur Woerth nous avait été opposée en Mai 2010. Une lettre ouverte adressée en juin à Monsieur Sarkozy est restée sans réponse, même de courtoisie.
Le seul moyen de se faire entendre sur le thème de la pénibilité du travail de nuit est donc pour nous d’ouvrir un conflit social.

Désormais, Monsieur Woerth qui affirme consulter les partenaires sociaux, notamment sur le chapitre pénibilité, ne peut persister dans son refus de recevoir les syndicats représentatifs de la permanence des soins que nous sommes. Nous attendons donc impatiemment sa réponse.


Organisations signataires :
  • SAMU-URGENCES de FRANCE – Dr Marc GIROUD Centre hospitalier de Pontoise
  • SYNDICAT NATIONAL DES MEDECINSANESTHESISTES REANIMATEURS NON UNIVERSITAIRES – Dr James BRODEUR Centre Hospitalier de Bourges
  • SYNDICAT NATIONAL DES MEDECINS REANIMATEURS DES HOPITAUX PUBLICS – Pr Jean Luc DIEHL Hôpital Européen G Pompidou Assistance Publique Hôpitaux de Paris
  • SYNDICAT NATIONAL DES PEDIATRES EN ETABLISSEMENT HOSPITALIER – Dr Jean Louis CHABERNAUD Hôpital Antoine Beclere Assistance Publique Hôpitaux de Paris
  • SYNDICAT NATIONAL DES PRATICIENS HOSPITALIERS ANESTHESISTES REANIMATEURS -ELARGI – Dr Nicole SMOLSKI Centre Hospitalier Universitaire de Lyon
  • SYNDICAT NATIONAL DES GYNECOLOGUES OBSTETRICIENS DE FRANCE -  Dr Jacques FAIDHERBE Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier

Elément joint

[Tous les articles]
10 719 patients maltraités
(depuis le 1er janvier 2020)
 
Agenda
Journée de SUdF Programme SI-Samu Urgences 2020
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.